Focus sur les bougies de préchauffage à capteur de pression

bougies de préchauffage à capteur de pression

Les nouvelles lois européennes et mondiales en matière de réduction des gaz d’échappement impactent davantage les moteurs Diesel. Mis en place depuis le 1er septembre 2017 pour les nouveaux modèles, le cycle d’homologation WLTP (Worldwide harmonised Light vehicle Test Procedure) fait par exemple partie de ce dispositif. Une fois achetés et utilisés par d’heureux propriétaires, ces véhicules en circulation sont également assujettis à de nombreux tests de passage (et de plus en plus coriaces) lors du contrôle technique obligatoire. L’accent est logiquement mis sur les émissions polluantes et prochainement accentué par un test d’opacité des fumées renforcé.

Les solutions traditionnelles deviennent de plus en plus contraignantes pour atteindre les valeurs autorisées en matière d’émissions.

Les ingénieurs BERU ont intégré un capteur de pression piézorésistif dans la bougie. Ceci est un aspect réellement positif en ce qui concerne les températures extrêmement élevées, les vibrations et les taux de compression dans la culasse de la structure mécanique de la bougie de préchauffage. 

En permettant d’atteindre des pressions plus élevées dans les petits moteurs modernes, les bougies de préchauffage à capteur de pression intégré peuvent repousser encore les limites des processus de combustion actuels et futurs et contribuer à la maîtrise des émissions pendant toute la durée de vie du moteur.

La bougie de préchauffage à capteur de pression intégré ou PSG est une bougie de préchauffage intelligente dotée d’un capteur de pression intégré dans la chambre de combustion qui transmet ces données à l’électronique de commande du moteur. L’injection est régulée par rapport à la combustion en temps réel.

bougies de préchauffage à capteur de pression 1Le crayon n’est plus introduit à l’aide d’une presse dans le corps de la bougie de préchauffage, mais positionné de manière élastique comme un élément mobile qui transmet la pression à une membrane située à l’arrière de la bougie de préchauffage. Le capteur de pression proprement dit est donc éloigné de la chambre de combustion à un emplacement où les conditions ambiantes sont plus favorables. La charge thermique du dispositif d’étanchéité peut être maîtrisée grâce au crayon du système de démarrage rapide ISS des moteurs Diesel BERU, dont seule la pointe chauffe.

bougies de préchauffage à capteur de pression 2Les avantages de cette technologie
● La pression dans le cylindre peut être mesurée jusqu’à 200 bar avec une précision de +/- 2 % et une résolution de 700 pas par cycle de combustion.
● Le calculateur moteur peut donc adapter constamment l’injection de carburant, la pression de suralimentation et le taux de recyclage des gaz d’échappement.
● Allumage optimisé pour chaque cylindre.
● Démarrage et fonctionnement à froid améliorés.
● Contrôle optimal du couple.
● Les performances du moteur sont améliorées tout en limitant les émissions nocives, les particules de suie et les oxydes d’azote.
● La méthode « à boucle fermée » est appliquée aux moteurs Diesel. bougies de préchauffage à capteur de pression 3