Focus sur la distribution variable des soupapes

distribution variable des soupapes

Le calage variable des soupapes ou Variable Valve Timing en anglais (VVT) est une technologie conçue pour améliorer les performances du moteur, les émissions et l’efficacité énergétique en contrôlant de manière optimale la synchronisation des soupapes d’admission et d’échappement du moteur grâce à une ouverture variable selon les conditions d’utilisation. Les VVT AISIN sont applicables à des moteurs atmosphériques ou turbocompressés essences.

Le type de calage fixe des soupapes n’était pas conçu pour faire correspondre le calage d’ouverture et de fermeture des soupapes en conditions de fonctionnement. Cela sacrifiait irrémédiablement la performance du véhicule. 

Le calage variable des soupapes a été introduit pour résoudre ce problème.

Le système est monté à l’extrémité d’un arbre à cames pour contrôler librement l’ouverture et la fermeture des soupapes. Le VVT joue un rôle majeur dans l’amélioration des performances du moteur, des gaz d’échappement plus propres et la consommation en carburant. 

distribution variable des soupapes 1Le modèle conventionnel d’admission d’air du système VVT modifiait uniquement le réglage des soupapes à partir de la position verrouillée initiale idéale pour le démarrage du moteur permettant une ouverture et une fermeture rapides des soupapes.

distribution variable des soupapes 2Puis arriva un système VVT doté d’un mécanisme de verrouillage intermédiaire qui étendit la plage de synchronisation des soupapes, retardant considérablement l’ouverture et la fermeture de la soupape, et permettant une ouverture et une fermeture plus rapide et/ou plus lente à partir de la phase initiale en position « verrouillée ». 

Ce dispositif a permis de retarder considérablement le temps de fermeture de la soupape, et ainsi de réaliser un « cycle de Miller » contribuant grandement à la consommation en carburant.

distribution variable des soupapes 3 distribution variable des soupapes 4Le VVT retarde donc considérablement la fermeture de la soupape d’admission de sorte qu’elle se ferme pendant que le piston se déplace vers le haut après que celui-ci ai atteint le point mort bas.  Le processus de compression devient plus court qu’auparavant en renvoyant le mélange dans le collecteur d’admission.

distribution variable des soupapes 5 distribution variable des soupapes 6Le « cycle de Miller » présente un processus d’expansion plus long que le processus de compression.

En ajoutant un deuxième mécanisme de verrouillage pour fermer l’ouverture et la fermeture des soupapes au dernier moment lors de la fermeture intermédiaire du mécanisme verrouillant le calage des soupapes au démarrage du moteur, un système VVT avec mécanisme multi-verrouillage permet une « décompression au démarrage » qui peut réduire considérablement les vibrations lors du redémarrage d’un moteur de véhicule hybride par exemple.

distribution variable des soupapes 7Caractéristiques
● Assemblages de précision conçus pour le marché première monte.
● Contrôle optimal des soupapes d’admission et d’échappement via le calage de l’arbre à cames.
● Améliore l’économie de carburant, les émissions d’échappement et la performance.