Préconiser un changement régulier du liquide de frein pour plus de sécurité

Changement du liquide de frein

TRW préconise de changer régulièrement le liquide de frein pour plus de sécurité. Un liquide de frein de bonne qualité est essentiel pour un freinage optimal. Les experts TRW recommandent un remplacement du liquide à intervalles réguliers.

→ Changer régulièrement le liquide de frein minimise la corrosion du système de freinage. 

Plus la quantité d’eau absorbée par le liquide de frein au fil du temps est importante, plus le point d’ébullition du liquide de frein est atteint rapidement, ce qui entraine un phénomène de
« vapor-lock » et, dans le pire des cas, une défaillance complète du système de freinage.

Les experts TRW recommandent donc aux réparateurs professionnels de sensibiliser leurs clients à ce sujet et de les encourager à changer régulièrement leur liquide de frein.

→ Les équipementiers recommandent le remplacement annuel des liquides de freins DOT 3, qui se trouvent souvent dans les véhicules plus anciens, et le remplacement des liquides DOT 4, DOT 4 ESP et DOT 5.1 au moins tous les deux ans.

Les automobilistes craignent un freinage défectueux :
Appuyer sur la pédale de frein et ne ressentir aucune résistance. Un tel scénario peut être causé par l’état du liquide de frein. Selon son type et sa durée d’utilisation, les propriétés du liquide de frein peuvent changer et réduire son efficacité. 

Les experts TRW conseillent les réparateurs professionnels sur la manière de contrôler rapidement et de manière fiable l’état actuel du liquide de frein, afin de leur permettre d’offrir à leurs clients une gamme plus large de services et de contribuer à une conduite plus sûre.

Une surchauffe importante peut entraîner une défaillance totale.
Le liquide de frein est le vecteur de la force de freinage, il transfert la pression hydraulique du maître-cylindre lorsque la pédale est enfoncée jusqu’aux pistons des étriers de frein ou aux cylindres de roue du frein à tambour. Différents facteurs peuvent affecter considérablement l’état du liquide au fil du temps. Par exemple, l’utilisation des freins pendant une certaine durée en continu lors d’une descente d’un col peut causer une surchauffe importante et donc entraîner un dépassement du point d’ébullition du liquide. Cela génère une réaction par évaporation qui peut entraîner la formation de bulles. Lorsque la pédale est de nouveau enfoncée, les bulles d’air sont alors comprimées, mais la force de freinage est fortement réduite et dans certains cas elle n’est même plus transmise, ce qui entraîne une défaillance du système de freinage.

Liquide de frein noir

1. Un liquide de frein noir doit immédiatement être remplacé. Un freinage défectueux peut également être causé par la pénétration d’eau dans le circuit de freinage. Le problème vient souvent du trou de mise à l’air libre dans le couvercle du réservoir, qui fournit la ventilation atmosphérique nécessaire en cas de variation du niveau du liquide de frein. Cependant, l’humidité atmosphérique peut également être aspirée par ce trou de mise à l’air libre.

Flexibles de frein craquelés

2. Les flexibles de frein craquelés sont également responsables de l’augmentation de la teneur en eau du liquide de frein, car ils sont moins étanches à l’humidité. Ce sujet est loin d’être anodin, les experts TRW estiment que la teneur en eau du liquide de frein dépasse les limites de sécurité recommandées pour trois véhicules sur cinq, actuellement en circulation.

Trop d’eau dans le liquide de frein provoque également de la corrosion dans le système de freinage. Les maitre-cylindres, émetteurs/récepteurs d’embrayage, cylindres de roue, étriers, bloc ABS/ESP doivent alors être remplacés, ce qui représente un coût élevé. Changer régulièrement le liquide de frein permet ainsi à l’automobiliste de réaliser des économies.

Maître cylindre endommagé

3. Exemple de maitre-cylindre endommagé à cause d’un liquide de frein usagé.