Bague d’étanchéité radiale : passage du FPM au PTFE

Bague d'étanchéité Elring

Elring vous propose d’aborder dans ce numéro une question pour laquelle leur équipe de service est très fréquemment confrontée : les bagues d’étanchéité radiales (BER) à lèvre d’étanchéité en élastomère, comme la BER FPM classique, peuvent-elles être remplacées sans problème par une BER PTFE moderne ?

Afin de répondre à cette question on considèrera que les dimensions (diamètre intérieur / extérieur / hauteur d’installation) ainsi que le type de construction sont identiques.

La réponse apportée sur ce sujet par Elring est que c’est possible dans des cas particuliers, mais il convient de tenir compte de certains facteurs qui ne peuvent être évalués correctement que par des experts. 

→ Si l’interprétation n’est pas correcte, le risque de panne auquel s’expose le monteur n’est pas négligeable. Il convient de préciser les paramètres pertinents dans ce cas.

A quoi doit-on faire attention ?
En principe, et indépendamment du matériau de la lèvre d’étanchéité, les BER laissent, à la surface de l’arbre, des traces de rodage plus ou moins marquées qui sont généralement dues à des particules abrasives logées dans le caoutchouc. De plus, il est possible qu’il se forme des crêtes de matériau au niveau du bord étanche du fait de dépôts de calamine qui sont souvent bien difficiles à retirer lors de la réparation.

→ En résumé, on peut dire que l’arbre d’occasion n’est que très rarement en parfait état. Une solution doit être apportée à ce problème ! Il convient par exemple de traiter les traces de rodage polies pour autant qu’elles se situent en-dehors de la gamme de tolérance admise. Les bavures et les dépôts doivent être retirés.

Il est possible, dans des cas isolés, d’utiliser une BER avec une autre position de la lèvre d’étanchéité, pour cela, une certaine expérience est nécessaire.

→ De plus, il est recommandé de soumettre la BER démontée à un contrôle visuel : faire attention à l’usure du bord étanche, aux colorations ou durcissements ainsi qu’à d’éventuelles salissures. 

Étant donné que les bagues d’arbre en PTFE et standard ont des conceptions de lèvre d’étanchéité distinctes, il est probable que la lèvre d’étanchéité et la surface antagoniste de l’arbre ne concordent pas exactement. En conséquence, ceci peut entraîner, selon la hauteur de la crête et la profondeur de la trace de marche, une fonction d’étanchéité défectueuse. Ce à quoi il faut ajouter la possibilité d’une détérioration de la variante en PTFE si elle est déplacée sur une ancienne trace de marche ou des dépôts ou crêtes.

→ Concernant ce point Elring précise que les BER PTFE doivent obligatoirement être montées avec des outils spéciaux.
Bien souvent, des douilles en plastique à forme légèrement conique sont suffisantes, elles sont la plupart du temps contenues dans l’étendue de la livraison. 

Avantages des bagues d’étanchéité radiales en PTFE :
● Elles possèdent un revêtement étanche nettement plus large sans ressort métallique.
● Elles sont résistantes aux températures élevées et aux huiles moteur modernes. 
● Elles se distinguent par de faibles pertes par friction et elles offrent un excellent comportement d’étanchéification. 

De plus, le PTFE permet également l’utilisation en cas de lubrification défectueuse et de fonctionnement à sec, ainsi que l’utilisation sur des arbres non trempés. La lèvre d’étanchéité en PTFE et la lèvre de protection en PTFE sont directement vulcanisées et peuvent, selon le cas de montage, être dirigées vers l’intérieur et/ou vers l’extérieur. Du fait des caractéristiques de fonctionnement à sec du PTFE, on peut se passer d’un remplissage de graisse entre la lèvre d’étanchéité et la lèvre de protection.

Si tous ces points sont pris en compte, l’utilisation d’une BER PTFE à la place de la bague en FPM traditionnelle est tout à fait possible. 

→ Les avantages obtenus sont pertinents.
● Les anciennes BER durcies devenaient trop chaudes et étaient attaquées par le lubrifiant. Cet effet ne se produit pas avec le PTFE.
● La capacité de refoulement de la BER PTFE est plus élevée que dans les autres variantes, de sorte que la capacité d’étanchéification en cours de fonctionnement augmente.
● Le montage des bagues d’étanchéité en général ainsi que des variantes en PTFE en particulier n’est pas simple dans la pratique, une exigence très élevée de propreté pendant le montage est obligatoire. 

→ Veillez aux facteurs suivants :
● Ne pas utiliser de lubrifiants pour les bagues en PTFE ! Pas non plus de doigts graisseux ! Pour toutes les variantes, veiller à ce qu’il n’y ait pas de corps étrangers comme des fibres ou des peluches, pas de poussière de ponçage ou de copeaux !
● De même, la lèvre de protection contre la poussière doit être bien appliquée. Du fait de la capacité de refoulement élevée de la lèvre d’étanchéité en PTFE, la poussière est plus facilement aspirée dans la zone d’étanchéité que pour la BER en élastomère.

Comment procéder ?
Montage correct d’une bague d’étanchéité radiale en PTFE :

Montage correct d’une bague d’étanchéité radiale en PTFE