Éviter une contre visite à vos clients en contrôlant les capteurs de température de gaz d’échappement

Contrôle des capteurs de température de gaz d’échappement

Les capteurs de température de gaz d’échappement sont soumis à des contraintes extrêmes. Les températures environnantes atteignent entre -40°C et +1.200°C. Il est important qu’ils fournissent des résultats de mesure fiables et précis dans ces conditions. C’est le seul moyen de s’assurer que le processus de combustion soit optimisé et que les émissions soient minimisées. Les températures mesurées correctement sont décisives pour la longévité des turbocompresseurs et catalyseurs et pour une régénération adéquate des filtres à particules. 

Le système électronique des véhicules modernes devient de plus en plus complexe. Ceci se manifeste aussi lors du contrôle technique : les entreprises chargées du contrôle technique vérifient tous les systèmes pertinents selon les moyens technologiques les plus modernes.

Il est très important que les capteurs de température de gaz d’échappement puissent être préalablement contrôlés dans votre atelier, afin d’éviter à vos clients une contre-visite par la suite. L’offre d’un service sur mesure est le premier critère de fidélisation pour un MRA. 

Les plus petites erreurs de composants électroniques comme les capteurs, par exemple, peuvent être décisifs pour la réussite du contrôle technique. Dans ce contexte, la fiabilité des capteurs de température de gaz d’échappement est également décisive. 

Les capteurs mesurent les températures dans le courant de gaz d’échappement et transmettent les résultats à la commande du moteur. Si les capteurs ne fonctionnent pas impeccablement, il peut en résulter un mélange de carburant et d’air non optimisé lors du processus de combustion. Cela a un impact négatif sur la consommation de carburant et les émissions. Des températures trop élevées peuvent également endommager des turbocompresseurs et des catalyseurs. 

Le réglage exact de la température dans la conduite de gaz d’échappement complète est également décisif pour la régénération des filtres à particules. Si les filtres à particules ne sont pas nettoyés correctement et à temps, cela peut entraîner une défaillance prématurée. 

Ensemble avec les clients, les ingénieurs MEYLE ont développé la nouvelle gamme de capteurs selon le cahier des charges des fabricants de première monte. 

À travers un grand nombre d’orifices d’admission, le nouveau capteur de température de gaz d’échappements/capteur de haute température MEYLE-ORIGINAL assure des lectures de températures précises et un traitement rapide des données. Le capteur haute température garantit un champ d’utilisation entre -40°C et +1.200°C. Le tuyau de protection thermique généreusement dimensionné avec un revêtement intérieur offre une isolation optimale et une protection contre les surcharges thermiques et mécaniques. 

Le résultat : Un contrôle optimisé de la température conduisant à une réduction des émissions de polluants et à une meilleure efficacité énergétique.