Conseils d’expert pour le remplacement de la courroie de distribution (Audi A3)

ContiTech vous explique comment éviter toute erreur lors du remplacement de la courroie de distribution pour l’Audi A3 1,8 l T avec le code moteur ARZ. Le constructeur recommande de remplacer la courroie de distribution et le galet tendeur à 180 000 km ou cinq ans.

Conseil : en plus de la courroie de distribution, il convient de remplacer la courroie striée. La périodicité de remplacement de la courroie striée est la même que pour la courroie de distribution. C’est la raison pour laquelle il est impératif dans le cas présent de remplacer également la courroie striée afin d’éviter que des problèmes ne surviennent ultérieurement et n’entraînent des dépenses inutiles.

Pour procéder à ce remplacement, les opérateurs doivent utiliser les outils spéciaux suivants :
● Outil de blocage – conforme aux spécifications d’origine (T40011)
● Vis de serrage – conforme aux spécifications d’origine (T10092)
● Traverse de retenue du moteur par le dessus – conforme aux spécifications d’origine (10-222A)

Opérations préliminaires :
● Identifier le véhicule à l’aide du code moteur.
● Débrancher la batterie du véhicule.
● Ne pas tourner l’arbre à cames et le vilebrequin lorsque la courroie de distribution est déposée.
● Faire tourner le moteur dans le sens normal de rotation (dans le sens des aiguilles d’une montre), sauf indication contraire.
● Faire tourner le moteur uniquement par le vilebrequin et pas par les autres poulies.
● Respecter tous les couples de serrage prescrits par le constructeur.
● Soulever le véhicule et soutenir le moteur ou installer la traverse de retenue moteur par le dessus de manière à délester le support moteur avant.
● Déposer les éléments suivants :
la plaque insonorisante sur le moteur, le réservoir d’alimentation de la direction assistée (ne pas débrancher les tuyaux), la courroie d’accessoires et son tendeur, le vase d’expansion (inutile de débrancher les tuyaux) et les 3 carters de protection de la distribution à courroie.
● Déboîter les tuyaux d’alimentation en carburant.
● Débrancher le connecteur du capteur à effet Hall, la durit entre la tubulure d’air de suralimentation et le refroidisseur d’air de suralimentation, l’insonorisant sous moteur, la poulie de vilebrequin et le support moteur avant. Pour ce faire, soutenir le moteur par le dessous ou le retenir par le haut au moyen de la traverse. 

Dépose – courroie d’arbre à cames :
1. Régler les temps d’ouverture/fermeture sur le repère PMH du cylindre N°1.

2. Le repère (encoche) du pignon d’arbre à cames doit être aligné avec le repère (encoche) situé sur la protection arrière de la courroie de distribution (A).

VISUEL CONTITECH A

3. Contrôler le repère du vilebrequin. Pour ce faire, déposer le bouchon caoutchouc monté sur le carter d’embrayage (B, C, D). Le repère (encoche) du volant moteur doit être aligné avec le repère (pointe) de la découpe (E).

VISUEL CONTITECH B VISUEL CONTITECH C VISUEL CONTITECH D VISUEL CONTITECH E

4. Engager la vis de serrage (T10092) dans l’amortisseur hydraulique et la tourner pour détendre lentement la courroie de distribution/galet tendeur (F, G, H, J), jusqu’à ce que l’outil de blocage (T40011) puisse être mis dans le petit trou de l’amortisseur hydraulique (I, J).

VISUEL CONTITECH F VISUEL CONTITECH G VISUEL CONTITECH H VISUEL CONTITECH I VISUEL CONTITECH J

5. La courroie peut alors être déposée (K).

VISUEL CONTITECH K

Repose – courroie d’arbre à cames :
1. Visser la vis de tension (T10092) dans le nouvel amortisseur hydraulique (L).

VISUEL CONTITECH L

2. Monter le nouveau galet tendeur (27 Nm) et le nouvel amortisseur hydraulique (15 Nm) et serrer la vis de tension (T10092) suffisamment pour que l’outil de blocage puisse être facilement retiré ultérieurement du nouvel amortisseur hydraulique (M).
Ne pas retirer la pige de blocage tant que la courroie de distribution et le galet tendeur ne sont pas montés correctement !

VISUEL CONTITECH M

L’amortisseur hydraulique ne doit être actionné que par la vis de tension. Si l’amortisseur hydraulique est maintenu à l’aide d’un étau ou d’une pince, il risque d’être détérioré. 

3. Commencer par mettre en place la courroie sur la poulie dentée du vilebrequin et la faire tourner dans le sens des aiguilles d’une montre. Lors de la mise en place de la courroie, veiller à ne pas la plier ! La courroie doit être bien raide entre les poulies ! 

4. Tendre la courroie de distribution en déposant la pige de blocage de l’amortisseur hydraulique et la vis de serrage (T10092). Régler la tension de la courroie à l’aide de l’amortisseur hydraulique. Aucun autre repère n’est présent sur le galet tendeur. 

5. Faire accomplir deux tours complets au moteur dans son sens de rotation. Régler le moteur sur le PMH du cylindre N°1. Vérifier les temps d’ouverture/de fermeture et les corriger le cas échéant. 

6. Reposer la poulie de vilebrequin. Pour ce faire, maintenir la vis centrale du vilebrequin à l’aide d’une clé hexagonale ou d’un outil de retenue, puis serrer au couple prescrit (vis M8 de classe de résistance 8.8 : 10 Nm +90°, vis M8 de classe 10.9 : 40 Nm).

7. Procéder à la repose dans l’ordre inverse des opérations de dépose. 

Reposer les éléments suivants : les carters inférieurs et supérieurs de distribution (mettre du frein filet sur les vis et les serrer à 10 Nm), la courroie d’accessoires et son tendeur [23 Nm], la vis du support moteur et la patte de fixation coté bloc moteur  [45 Nm], l’interface chassîs/support moteur [25 Nm], la fixation du support moteur sur la caisse [40 Nm +90°] (utiliser des vis neuves), la durit entre le conduit d’air de suralimentation et le refroidisseur d’air de suralimentation, le réservoir de liquide de direction assistée et le vase d’expansion. Raccorder les tuyaux d’alimentation en carburant et rebrancher le connecteur du capteur à effet Hall. Reposer les insonorisants au dessus et en dessous du moteur.

Enfin, procéder à un test de fonctionnement ou à un essai sur route.