Détecter une consommation excessive d’huile

Detecter une consommation d'huile excessive
Dans la pratique, la notion de consommation d’huile élevée varie fortement d’un pays à l’autre. De par les indispensables jeux de fonctionnement, les composants mobiles d’un moteur, et en particulier les pistons et les soupapes, ne sont pas étanches à 100 % aux gaz et à l’huile. Il en découle une consommation d’huile faible, mais permanente. En outre, dans la chambre de combustion, le film d’huile présent sur la surface du cylindre est exposé à la chaleur de la combustion. De ce fait, l’huile moteur se vaporise, brûle et part dans l’environnement avec les gaz d’échappement.

Quand parle-t-on de consommation excessive d’huile ? 

Les manuels d’atelier et les manuels de service indiquent fréquemment la consommation d’huile maximale admissible d’un moteur.

En l’absence d’indications du constructeur, la consommation d’huile maximale peut être estimée à 0,25 – 0,3 % pour les véhicules utilitaires et à 0,5 % pour les autobus.

Les moteurs de voitures particulières modernes ont généralement une consommation d’huile inférieure à 0,05 % mais leur consommation d’huile maximale admissible est de 0,5 % (tous les pourcentages indiqués se rapportent à la consommation de carburant effective).

Sur les moteurs plus anciens, sur les moteurs stationnaires et dans des conditions d’utilisation particulières, la consommation d’huile normale peut être supérieure.

La décision quant à d’éventuelles mesures peut être prise en comparant la consommation d’huile effective et la consommation d’huile maximale admissible.

Les moteurs diesel consomment plus d’huile moteur que les moteurs à essence.

Exemple de calcul pour un véhicule utilitaire

Un véhicule utilitaire consomme environ 40 l de carburant aux 100 km, soit approximativement 400 l de carburant pour 1000 km.

● 0,25 % de 400 l de carburant correspondent à une consommation d’huile de 1 l/1000 km.

● 0,5 % de 400 l de carburant correspondent à une consommation d’huile de 2 l/1000 km.

Exemple de calcul pour une voiture particulière

Une voiture particulière consomme environ 8 l de carburant aux 100 km, soit approximativement 80 l de carburant pour 1000 km.

● 0,05 % de 80 l de carburant correspondent à une consommation d’huile de 0,04 l/1000 km.

● 0,5 % de 80 l de carburant correspondent à une consommation d’huile de 0,4 l/1000 km.

De même, les moteurs suralimentés nécessitent également plus d’huile moteur pour la lubrification du turbocompresseur.

Pour des raisons techniques, c’est après la phase de rodage du moteur que la consommation d’huile est la plus faible. Elle augmente avec le temps en raison de l’usure. Tous les composants du moteur sont touchés par l’usure. Par conséquent, une réparation partielle, comme le remplacement uniquement des pistons ou des segments de piston, n’apporte souvent pas d’amélioration notable de la consommation d’huile.

Bien contrôler le niveau et la consommation d’huile

La mesure du niveau d’huile 

Le contrôle du niveau d’huile donne souvent lieu à des erreurs de lecture responsables d’une mauvaise interprétation de la consommation d’huile effective.

● Pour une mesure correcte du niveau d’huile, le véhicule doit être à l’horizontale.

● Après avoir coupé le moteur chaud, attendre cinq minutes pour laisser à l’huile moteur le temps de retourner dans le carter d’huile.

● Tenir la jauge à huile vers le bas après l’avoir retirée pour éviter que l’huile coule en arrière le long de la jauge, ce qui fausserait la lecture.

Si un manque d’huile moteur est constaté, l’appoint doit être effectué par pas de 0,1 l. Ceci a pour but d’éviter un remplissage trop rapide aboutissant à un niveau d’huile trop élevé.

Lors d’une vidange d’huile, ne pas verser d’emblée la quantité d’huile stipulée, mais s’arrêter au repère minimum. Démarrer ensuite le moteur jusqu’à ce que la pression d’huile se soit établie. Après avoir coupé le moteur, attendre à nouveau quelques minutes pour que l’huile moteur ait le temps de retourner dans le carter d’huile. Ensuite seulement, remesurer le niveau d’huile et faire l’appoint jusqu’au repère maximum.

La mesure de la consommation d’huile sur la route

● Bien mesurer le niveau d’huile et faire l’appoint jusqu’au repère maximum.

● Rouler 1000 km et noter également la consommation de carburant.

● Remesurer le niveau d’huile au bout de 1000 km et refaire l’appoint jusqu’au repère maximum. La quantité rajoutée correspond à la consommation d’huile sur 1000 km.

● Méthode plus précise : diviser la quantité d’huile rajoutée par la consommation de carburant notée et la comparer aux valeurs indiquées ci-dessus.

Quantités de remplissage d’huile

Lors d’une vidange d’huile, une certaine quantité d’huile moteur reste dans le moteur (dans les conduites, les canaux, les radiateurs d’huile, la pompe à huile, les groupes et sur les surfaces). Souvent, le manuel d’atelier ou le manuel de service ne fait pas la différence entre la quantité d’huile à utiliser pour le remplissage initial (moteur sec, sans huile) et la quantité nécessaire lors d’une vidange (avec/sans remplacement du filtre).

Si la quantité correspondant au remplissage initial est utilisée lors de la vidange d’huile, le niveau d’huile sera trop élevé.

Mais l’inverse peut également se produire. Si la quantité indiquée pour la vidange est trop faible et si le moteur est mis en marche, l’huile moteur sera insuffisante.

En l’absence de revérification et d’appoint, ceci est souvent interprété à tort comme une consommation d’huile.

Retrouver plus d’informations et de conseils sur :
www.ms-motorservice.fr