Embrayage : graissage des moyeux et des bons lubrifiants

Moyeux d'embrayage

L’ embrayage transmet le couple moteur à la boîte de vitesses par l’intermédiaire du plateau de pression. Dans ce contexte, le coefficient de frottement revêt une très grande importance. Les moindres traces d’huile ou de graisse sur les surfaces de la garniture d’embrayage, du volant ou du plateau de pression ont un effet négatif sur la transmission de la force.

 

L’altération du coefficient de frottement peut résulter de fuites au niveau du moteur ou de la boîte de vitesses, mais peut aussi être dû à une mauvaise utilisation des lubrifiants. Aujourd’hui, exception faite de la liaison entre le moyeu de l’embrayage et l’arbre d’entrée de boîte, la plupart des matériaux utilisés dans l’environnement de l’embrayage sont graissés à vie. Lorsqu’on remplace l’embrayage, il faut utiliser dans la plupart des cas une graisse spéciale. L’important étant par principe de savoir que « moins, c’est plus ».

En ce qui concerne le choix du lubrifiant, il convient de toujours respecter les instructions du constructeur automobile. A défaut, il est possible de lubrifier la liaison arbre/moyeu avec une petite quantité de graisse haute performance contenant du MoS2, résistante aux températures élevées et au vieillissement (par ex. Castrol Olista Longtime 2 ou 3).

Graissage de la denture du moyeu d'embrayage
Graissage de la denture du moyeu d’embrayage

Pour le graissage de la liaison arbre/moyeu, il est recommandé de procéder comme suit :
• Graisser de façon homogène les dentures respectives du moyeu de l’embrayage et de l’arbre d’entrée de boîte avec une goutte de graisse (photo 1)
• Insérer le disque d’embrayage dans l’arbre d’entrée de boîte, puis retirer, tourner et réinsérer à nouveau. La faire coulisser à plusieurs reprises sur toute la longueur de la denture. Répéter l’opération au moins trois fois
• Retirer la graisse excédentaire à l’extérieur de la denture

 

Revêtements des moyeux d’embrayage, les lubrifiants ne sont pas toujours nécessaires

Les moyeux d’embrayage peuvent avoir différents revêtements. Pour tous travaux sur les embrayages, il faut respecter les points suivants :
• Ne pas graisser les moyeux traités par nickelage (photo 2), identifiables par leur surface argentée mate.
• A l’inverse, les moyeux phosphatés (photo 3), identifiables par leur surface sombre et mate doivent être graissés. A défaut, des problèmes de désolidarisation et de broutage peuvent survenir.
En ce qui concerne le choix du lubrifiant, il convient de toujours respecter les instructions du constructeur automobile. Si aucune instruction n‘est disponible, il est possible d’utiliser une graisse contenant du MoS₂ (par ex. Castrol Olista Longtime 2 ou 3) résistante aux températures et au vieillissement. Ne pas utiliser de pâte contenant du cuivre !

Il est recommandé de graisser l’arbre d’entrée de boîte et le moyeu en procédant comme suit:
• Graisser le moyeu du disque d’embrayage et la cannelure de l’arbre d’entrée de boîte
• Insérer le disque d’embrayage dans l’arbre d’entrée de boîte, puis retirer-le, tourner-le et réinsérer-le à nouveau. Le faire coulisser à plusieurs reprises sur toute la longueur de la cannelure. Répéter l’opération au moins trois fois
• Retirer la graisse excédentaire du moyeu et de l’arbre

Ne pas graisser les moyeux d'embrayage traités par nickelage
Ne pas graisser les moyeux d’embrayage traités par nickelage

 

Les moyeux d'embrayage phosphatés doivent être graissés
Les moyeux d’embrayage phosphatés doivent être graissés

Conseil d’expert :
Dans tous les cas respecter les préconisations du constructeur du véhicule !